Authentique

Comment bien choisir votre agence éditoriale ?

Comment bien choisir votre agence éditoriale ?
Temps de lecture : 5 min -

Le contenu a plusieurs vies. Jamais statique, il empreinte tous les canaux qui sont à sa portée. Le plus souvent, il démarre sur Google pour atterrir, suivant les cas, dans la boite mail de vos cibles, en partage ou en téléchargement sur les réseaux sociaux. Entre temps, il a revêtu toutes sortes d’attributs, se faisant tour à tour article, page hub, bannière, dossier de fond, emailing, livre blanc, podcast, infographie, gif, motion design… La théâtralisation, le cadrage, la production et le recyclage des contenus est un métier. Celui de l’agence éditoriale. Bien la choisir est donc essentiel. Sur quels critères la sélectionner ?

Sommaire

1. Sa capacité à produire SMART

Écrire est un métier. Et même si certains d’entre vous cachent de belles qualités rédactionnelles, encore faut-il avoir le temps de les mettre en action ! En bref : s’il suffisait d’écrire pour aboutir un beau dispositif de contenus qui touche ses cibles et atteint ses objectifs, l’agence éditoriale n’existerait pas. Ce qu’elle apporte, c’est avant tout une capacité de supervision avant, pendant et après la production en tant que telle.

Le saviez-vous ? Le content management prend environ autant de temps que la production.

Les talents de la production

Rédacteur. Journaliste. UX Writer. Concepteur rédacteur. Webdesigner. JRI. Illustrateur. Infographiste. Réalisateur. Motion designer.

Pour aboutir un contenu, leurs interventions se mêlent. Le texte seul n’est rien mais une vidéo, ou une image non introduite ne fonctionne pas non plus. Il faut trouver le bon équilibre ! L’agence éditoriale est là pour ça. Elle sait faire appel au(x) bon(s) profil(s) suivant les cibles, le degré d’expertise des sujets et les exigences du projet.

Les garants de la production

Expert éditorial. Content manager. Chef de projet éditorial. Rédacteur en chef. Secrétaire de rédaction.

Écrire c’est essentiel, mais ça ne fait pas tout. Produire du contenu de qualité ne s’improvise pas. Avant la rédaction, il faut cadrer l’objectif, le sujet, l’angle, le ton, les mots-clés, le nombre de mots, les axes graphiques s’il y en, etc. Après, il faut relire le fond et la forme, vérifier les sources, l’optimisation SEO pour le web, le rendu global, puis (faire) valider. Régulièrement, il faut aussi challenger quelques mots, actualiser des liens, faire bouger les lignes pour interpeller Google. C’est du temps, du savoir-faire et beaucoup de rigueur.

Quels sont les champs d’intervention d’une agence éditoriale ?

L’agence de création de contenus web ou print accompagne les Marques dans leurs actions de brand content et content marketing au travers de :

  • La définition et mise en œuvre d’une stratégie de langage (tone of voice, identité, tagline, messages clés)
  • La définition et mise en œuvre de dispositifs de contenus ou campagnes plus ponctuelles
  • L’optimisation du référencement (moteurs de recherche)
  • La création de contenus SEO gagnants
  • Le déploiement sur les réseaux sociaux
  • Le suivi de la performance
  • Le conseil à la carte

2. Sa capacité à écouter SLOW

L’écoute active est le critère numéro 2. Écouter c’est comprendre et scanner, en un entretien, le champ des possibles. Celui qui vous écoute saura vous conseiller en s’intéressant à vous. L’agence de création de contenu doit appréhender d’un seul tenant l’ensemble des signaux pour trouver le bon dispositif, définir la ou les bonnes stratégies éditoriales :

  • Votre ADN
  • Vos objectifs business
  • Vos cibles et personae
  • Vos enjeux à court et long termes
  • Vos envies raisonnables ou moins raisonnables
  • Vos thématiques phares
  • Les actualités de votre Marque, de votre secteur
  • Les indicateurs de performance SEO, SEA, Analytics

Lire aussi | Bien cibler votre audience pour créer des contenus durables

3. Sa capacité à cadrer MACRO

Ambition, budget, timing, réalisation, suivi, recyclage. Ces points doivent être abordés avant de démarrer tout projet. Cadrer, c’est assurer une bonne météo du projet, anticiper les risques et prévenir les trous dans la raquette. Pour vous donner un ordre d’idée, la promotion d’un contenu éditorial prend environ 4 fois plus de temps que sa création. Il est donc essentiel, pour une agence content marketing, de bien cadrer toutes les actions à chaque étape (stratégie de contenu, calendrier éditorial, SEO, production, promotion, analyse, etc.).

Une agence éditoriale doit définir dès l’amont du projet les process efficaces, les outils utiles et les livrables attendus.

  • Process : météo projet, sprint review, comités édito, calls hebdo, etc.
  • Outils : Office 365, Semrush, Google Adwords, Smart Content, etc.
  • Livrables : feuille d’angle, kit SEO, benchmark, audit, planning, calendrier éditorial, etc.

4. Sa capacité à challenger, compléter, réorienter MICRO

Vous avez un dispositif en tête ? A l’agence de communication éditoriale de le challenger et de le compléter. D’ouvrir vos chakras. De le mettre en place depuis la création jusqu’à la mesure. Ce qu’elle doit challenger :

  • Le dispositif : canaux, formats, déploiement in et off-site, community management
  • La théâtralisation : mots-clés, parcours, tonalité
  • Les formats : livre blanc, article, hub, landing page, posts réseaux sociaux
  • La production : texte, rich, long form, snacking, optimisation SEO
  • Le recettage : check régulier des mises en ligne
  • La portée : mesure des indicateurs
  • Le test & learn : réajustement
  • La programmation : recyclage multi canal, boosters

Lire aussi | Quels KPIs choisir pour votre campagne content marketing ?

5. Sa capacité à se présenter HAPPY

Dès le premier entretien, vous devez arriver à vous faire une idée de l’ADN de l’agence éditoriale, de son engagement auprès de ses clients :

  • Taille, emplacement, ancienneté
  • Expertise : brand content, content marketing, performance, etc.
  • Maitrise de vos sujets / problématiques
  • Références clients sur des projets similaires : exemples de contenus, performance atteinte, etc.
  • Réputation : ancienneté des collaborateurs, des clients, avis, etc.
  • Engagement : donner un avis, s’engager, garantir le résultat, trouver des solutions, aller sur d’autres pistes.

Demandez-lui une présentation dans la foulée du premier entretien, et ce qu’elle a compris de votre échange dans un corps de mail.

Réussir votre premier call agence :

Questions à poserRéponses à attendre
Quel est votre ADN ?La réponse doit tenir en 2 lignes.
Qui sont vos clients ?La typologie des clients doit correspondre à la vôtre.
Avez-vous des thématiques de prédilection ?Vos sujets doivent être maitrisables rapidement.
Quelles sont vos prestations ?Stratégie, production, mesure.
Les produits / services verts d’adressent aux Quels sont vos délais de production ?Ni trop rapide, ni trop long.
Quelle est l’organisation ISO d’un projet ?Un point d’entrée unique + des experts à la carte.
Avez-vous des outils de production et de mesure ?IA, SEO, ligne éditoriale, suivi de projet.
Avez-vous des packs de prestation ou des grilles tarifaires ?Les 2 mon capitaine ! Mais avant tout, du sur-mesure.
Des exemples de production de contenus.Des exemples de formats que vous visez et d’autres pour comparer.

Outil pratique
Notre checklist pour choisir la meilleure agence éditoriale (sans se tromper)

Le premier contact est essentiel. Alors, faites confiance à votre 1er ressenti mais comparez quand même avec 2 à 3 concurrents…

CONSEIL D’AMI

6. Sa capacité à limiter l’empreinte carbone de vos contenus GREEN

Si l’agence éditoriale pense green en plus du reste, alors là, c’est banco ! Créer et déployer des contenus sustainable / green / evergreen est une véritable démarche. L’agence doit centrer l’ensemble de son approche sur la réduction de l’empreinte carbone des contenus, tout en restant visible sur Google et sans dégrader l’expérience utilisateur. Un projet qui va au-devant nombreux challenges :

  • Améliorer la trouvabilité des contenus
  • Travailler des requêtes utiles
  • Optimiser la lisibilité
  • Rationaliser le nombre de pages
  • Simplifier les parcours, la lecture
  • Réduire le poids des pages
  • Choisir des formats responsables (podcasts, textes pour les contenus de fond, vidéos + courtes…)
  • Orienter les KPI autour du parcours utilisateur

Couverture du livre blanc Almaka sur la stratégie de contenu durable

Comment responsabiliser votre stratégie de contenu ? Découvrez les 3 étapes pour créer des contenus sustainable et gagnants sur toute la ligne :

  1. Cadrer votre stratégie de contenu sustainable
  2. Produire des contenus durables à forte valeur ajoutée
  3. Diffuser vos contenus au bon endroit et sans « gaspiller »

Bonne lecture !


Et si on échangeait ?

Par les temps qui courent, resserrer les efforts de production n’est plus une option. C’est un ADN. Et c’est une excellente chose que de prendre le temps de réfléchir à l’empreinte laissée par nos actions. Nos experts du content marketing vert et responsable sont à votre écoute pour vous conseiller dans vos projets.

A lire sur le même sujet :

Tags