Durable

Quels leviers activer pour un site web sobre ?

Les essentiels du site web sobre en énergie
Temps de lecture : 3 min -

Une tendance se profile en ce début d’année : le site green. C’est à dire sobre en énergie et donc peu émetteur de CO². Parce que l’urgence climatique est là et que les marques ont de plus en plus conscience de l’empreinte carbone du numérique, opter pour un site sustainable, est une manière de participer à ce défi planétaire. Une démarche engageante qui exige une stratégie bien pensée en amont. Quelques pistes pour concevoir un site plus “vert” !

Sommaire

4 leviers à activer pour un site web sobre

C’est un fait, votre site web génère des émissions de carbone. Que ce soit l’hébergement, le développement, le design ou le contenu publié, il existe des solutions pour limiter l’empreinte carbone de votre site.

Choisir un hébergeur “green”

Le choix de l’hébergeur constitue une étape importante lorsqu’on souhaite réaliser un site web plus respectueux de l’environnement. Comment identifier le bon hébergeur ?
– Premier critère : la proximité de l’hébergeur puisque le transport des données a un impact sur l’empreinte du site web.
– Deuxième critère : bien vérifier que ses installations soient économes en énergie et sa démarche sociétale cohérente avec vos ambitions (éco-conception, consommation d’énergie, alimentation aux énergies renouvelables, compensation carbone, etc.).

Opter pour un design plus “light”

Un design lourd et de nombreuses animations augmentent de manière significative le temps de chargement d’un site et, in fine, sa consommation électrique et son empreinte carbone. Il faut donc s’orienter vers un site web plus sobre en choisissant des couleurs écologiques (comme le vert par exemple), en limitant les animations, en réduisant le nombre d’images et de vidéos… Tout en ayant un site web accueillant et performant.

Eviter les technologies trop gourmandes en énergie

Chaque fonctionnalité, chaque composant, chaque widget est consommateur d’énergie. Plus un site comprend d’options, potentiellement inutiles, plus il consomme de l’énergie. Il faut donc bannir tout ce qui n’est pas essentiel et prioriser les technologies économes. Par exemple, un site géré par un CMS est plus énergivore qu’un site réalisé avec un éditeur de code.

Rationnaliser les contenus

Cette étape se déroule en 3 temps :

  • Prioriser pour investir surtout des requêtes non concurrentielles, arbitrer entre le générique et la longue traîne et raccourcir les parcours. Il s’agit de produire des contenus basés sur les attentes, besoins utilisateurs.
  • Programmer pour gérer le stock / le flux et donner une seconde vie aux contenus. Il s’agit de créer des contenus durables (urls uniques non datées…) sur des sujets d’aujourd’hui et de demain.
  • Raconter pour embarquer les internautes, et notamment, les « sustainable native » dans l’univers de site. Il s’agit de donner une identité aux contenus avec une histoire, une tonalité, etc.

Pour en savoir plus sur le sujet, rendez-vous sur notre article SEO & écologie web : ça matche ?

Envie de passer à l’action ?

Le site green est encore peu investigué par les marques. Nous avons accompagné le refonte d’un site green en 2020 et pouvons en parler avec vous !

Petit bonus pour un site web toujours plus sobre

Dans votre quête de neutralité carbone sur le web, vous pouvez aussi changer de fournisseur d’énergie pour un fournisseur d’électricité 100 % renouvelable. Sans oublier que chaque émission de CO2 que votre site émet peut être compensée par l’achat de crédit CO2 auprès d’acteurs comme ClimatePartner.


Comment responsabiliser votre stratégie de contenu ? Découvrez les 3 étapes pour créer des contenus sustainable et gagnants sur toute la ligne :

  1. Cadrer votre stratégie de contenu sustainable
  2. Produire des contenus durables à forte valeur ajoutée
  3. Diffuser vos contenus au bon endroit et sans « gaspiller »

Bonne lecture !


A lire sur le même sujet :

Tags