Outils

Comment adopter une communication plus responsable et plus éthique ?

Le guide de l'ADEME

Comment adopter une communication plus responsable et plus éthique ?

Mardi 4 octobre 2022, nous avons participé à la conférence « La communication face aux enjeux de sobriété » de l’ADEME. Un live pour revenir sur les nouvelles responsabilités des communicants, pour présenter l’édition 2022 du guide de la communication responsable et partager quelques essentiels pour passer à l’action. Voici une synthèse de ce qu’il faut retenir !

Communication responsable : une nouvelle dynamique

Thierry Liebart, membre du Comité Economique et Social Européen, a introduit l’événement en redéfinissant la communication responsable, le rôle et les responsabilités des communicants pour accompagner la mutation de la société face aux grands enjeux de la transition écologique.

Comme le dit Thierry Liebart, 68 % des consommateurs disent prendre en compte l’impact environnemental d’un produit lors de l’achat. Cependant, 61 % d’entre eux disent qu’ils ne sont pas capables d’identifier les « vrais » allégations environnementales des allégations outrancières. En clair, les consommateurs ont du mal à identifier les entreprises vertueuses qui font de vrais efforts, des entreprises qui communiquent mal et qui font du greenwashing. Les communicants ont donc un rôle essentiel à jouer ! La fonction communication doit évoluer vers une posture plus responsable, plus éthique.

Avant la communication responsable consistait à uniquement éviter le greenwashing dans les messages des marques. Maintenant, les communicants ont des responsabilités élargies. Oui, il faut éviter le greenwashing mais pas seulement. Il s’agit de promouvoir une certaine vision de la société et des relations avec les parties prenantes, d’intégrer les aspects sociaux et sociétaux, d’évaluer et de réduire les impacts environnementaux, etc.

D’ailleurs, même la législation s’empare du sujet avec de plus en plus régulation, voire judiciarisation de la communication. D’après Thierry Liebart : « en 2022, pour la première fois, la commission européenne prend en compte les problématiques d’information et de publicité dans le cadre de la lutte contre le dérèglement climatique. Le 30 mars 2022, la commission européenne a publié une proposition de directive pour faire du consommateur un levier de la transition écologique grâce à une meilleure information. »

Communication responsable : passer à l’action

Après avoir bien repositionné le sujet de la communication responsable, Valérie Martin, Cheffe du service mobilisation citoyenne et médias à l’ADEME, Mathieu Jahnich, Consultant-chercheur communication et transition écologique et Gildas Bonnel, Président de Sidièse, Président de la Commission RSE de l’Association des Agences Conseil en Communication nous parlent du guide de la communication responsable.

Un document de référence qui propose de nombreux conseils concrets sur le marketing, la publicité, la communication publique, la communication des entreprises, les messages responsables, l’édition, la communication numérique, l’événementiel, la production audiovisuelle et la communication de crise. Il s’adresse bien sûr au métier marketing, communication, publicité, mais aussi aux responsables RSE, aux enseignants et étudiants de ces secteurs.

En synthèse, découvrez les étapes pour vous engager dans une trajectoire de communication plus responsable :

NEW 2022

1. Créer un contre récit, le récit de la sobriété

La vision comme quoi « la consommation est le bonheur » conduit pour beaucoup nos envies, nos actions. Cependant, cette vision n’est plus soutenable aujourd’hui. Les acteurs de la communication doivent créer un nouvel imaginaire qui va permettre aux citoyens de se projeter dans un monde où la sobriété est désirable. Il faut trouver le ton juste et des représentations qui sont cohérentes avec les limites planétaires (nouvelles formes de mobilité, de consommation, de production…). Les récits sont fondamentaux pour lutter contre les stéréotypes, ancrer de nouveaux codes et changer nos modes de vie.

Lire aussi I Nouveaux récits : une opportunité d’agir concrètement pour les marques

2. Responsabiliser les messages

Il s’agit de repositionner la raison d’être de l’entreprise en lien avec ses actions, d’aligner la parole et les actes. C’est l’une des premières briques de la communication responsable, puisque des messages mal orientés, décorrélés des valeurs et de l’histoire de la marque ne peuvent pas s’inscrire dans une posture durable et éthique.

Lire aussi I Stratégie d’éco-contenu : l’alignement parfait des messages

3. Rationaliser les contenus

Au-delà de réinterroger les messages, les communicants doivent réinterroger leurs habitudes de production de contenu. Le contenu n’a jamais autant été au cœur des stratégies de communication cependant il faut éviter l’infobésité et la surcharge mentale des consommateurs. L’objectif ? Produire moins mais mieux avec une approche plus ciblée (priorisation de sujets, des requêtes SEO, etc.) et plus durable (contenus intemporels, recyclables, etc.).

Lire aussi I Evergreen content : comment créer des contenus intemporels et écologiques ?

4. Eco-concevoir les supports de communication

Il faut penser « éco » sur tout le cycle de vie du contenu. Que ce soit pour un projet digital, print ou autre, la conception a donc autant d’importance que la production et la diffusion du contenu. Il faut proposer une expérience utilisateur plus simple et plus respectueuse de l’environnement au travers de supports éco-conçus : site web « éco-designés », édition responsable, etc.

Lire aussi I Éco-conception web : comment créer un site éco-responsable ?

5. S’engager dans une démarche d’amélioration continue

Le virage vers la communication plus responsable peut prendre du temps, et c’est normal. Il faut avancer à son rythme et dans une démarche de test and learn, en embarquant au maximum l’ensemble des parties prenantes internes et en externes (collaborateurs, fournisseurs, partenaires, clients, etc.). Toutes les étapes de la transformation et les engagements peuvent être valorisés au travers d’une communication dédiée. Il ne faut pas hésiter à afficher en toute transparence et humilité vos progrès, vos ambitions, voire vos difficultés.

6. Viser les écolabels

Le référentiel des écolabels fixe un certain nombres de conditions à respecter pour être certifié. Il peut être intéressant de s’appuyer sur ce type de document pour guider votre stratégie de communication responsable. Sans forcément chercher la certification, vous pouvez avancer petits pas par petits pas en vous inspirant des exigences des écolabels. 

Lire aussi I Ecolabels : valoriser l’impact positif de votre stratégie de communication

7. S’entourer de partenaires sensibilisés à la communication responsable

Cela peut paraitre évident, mais il est bien sûr indispensable de faire appel à des partenaires ayant une vraie démarche éco-responsable. Quelques prestataires à contacter :

  • Almaka pour la définition de stratégies de communication responsable et la production d’éco-contenus,
  • Secoya pour l’éco-tournage de projets audiovisuels (cinéma et publicité),
  • Loire impression pour une éco-impression des supports print

Les nouveaux mots de la communication responsable

Greenwashing 2.0 : c’est une nouvelle contestation. Au delà de s’intéresser aux abus de langage ou de l’argument environnemental, le greenwashing 2.0 s’intéresse au droit même à communiquer. Aujourd’hui, certaines parties prenantes remettent en cause le droit de communiqué de certaines entreprises. Par exemple, une compagnie aérienne peut-elle encore prétendre promouvoir ses activités ?

Eco-socio-conception : c’est un terme qui va plus loin que l’écoconception. Il s’agit d’intégrer les aspects environnementaux et sociaux à la conception des supports de communication. Par exemple, pour la création d’un site web, il s’agit d’associer la brique « accessibilité » à l’écoconception numérique. Une bonne accessibilité favorise l’inclusion en permettant à tous les internautes de prendre connaissance du contenu et de le partager.

Pour plus de conseils, vous pouvez vous rendre sur le site de l’ADEME dédié à la communication responsable : https://www.communication-responsable.ademe.fr

A lire sur le même sujet :

A lire sur le même sujet

Stratégie d’éco-contenu : l’alignement parfait des messages

Linkedin Twitter Email Déployer des messages forts et audibles ne suffit plus. Il devient nécessaire d’y ...

Read More back-arrow

Stratégie de contenu responsable : comment faire les bons choix ?

Linkedin Twitter Email Mettre en œuvre une stratégie de contenu responsable revient nécessairement à faire des ...

Read More back-arrow

Audit éco-contenu : où vous situez-vous sur l’échelle de la communication responsable ?

Linkedin Twitter Email Peut-être avez-vous eu l’occasion de lire la « charte pour un journalisme à la ...

Read More back-arrow