Inspirations

Altermundi, la référence éthique sur toute la ligne

Altermundi, la référence éthique sur toute la ligne

Certaines marques n’ont pas attendu la mode pour s’engager en matière d’éthique et d’écoresponsabilité. Altermundi, entreprise pionnière du commerce responsable, est exemplaire à plus d’un titre. Insertion par l’emploi, soutien aux petits producteurs, transparence sur les produits et engagement pour une consommation éclairée lui ont permis d’affirmer sa différence depuis près de 20 ans. Thibaut Ringo, directeur général de l’entreprise depuis une dizaine d’années, partage son expérience et sa vision au service d’une communication sincère et utile.  

Enseigne spécialisée dans la mode, la beauté et l’univers de la maison écoresponsable, Altermundi a développé un modèle économique à la fois performant et solidaire. Comment conjuguez-vous ces deux objectifs ?

Nous sommes en recherche permanente de cet équilibre entre l’économie et le social. Altermundi a été créée en 2003 pour « rendre le commerce équitable accessible à tous ». Cette raison d’être résume précisément notre double mission.

  • D’un côté, il s’agit d’aider les producteurs (au départ les pays du Sud et aujourd’hui du made in France, de l’upcycling…) à vendre au juste prix des produits répondant à des critères éthiques et écologiques de production.
  • Et à l’autre bout de la chaîne, de permettre au plus grand nombre d’accéder à ces produits de qualité.

Conjuguer performance économique et solidarité est une question de conviction autant que d’expérience. Notre engagement s’appuie sur des valeurs que nous respectons et des procédés que nous améliorons depuis près de 20 ans au quotidien avec nos clients, nos fournisseurs et nos collaborateurs.

Vous avez ainsi une vocation d’insertion par l’activité économique. La solidarité constitue-t-elle un mode de management ?

L’inclusion est au fondement d’un mode de management solidaire et responsable. Actuellement, 20 % de nos collaborateurs sont dans une démarche d’insertion professionnelle. Nous formons et réinsérons des personnes en rupture avec le monde de l’emploi, des chômeurs de longue durée, des réfugiés, des mères isolées…

La solidarité fait partie de l’ADN d’Altermundi. Nous sommes rattachés au Groupe SOS, qui agit sur le terrain depuis plus de 35 ans pour lutter contre les exclusions.

C’est une organisation sans actionnaires, qui réinvestit 100 % de ses résultats pour créer ou pérenniser des innovations sociales et environnementales.

Thibaut Ringo

Il y a dix ans, l’écoresponsabilité était associée à des produits un peu austères. Aujourd’hui, la logique s’est inversée : les marques revendiquent leur engagement « green », avec plus ou moins de sincérité !  Dans ce contexte concurrentiel fort, comment légitimer la crédibilité de votre marque ?

La vérité est souvent moins déceptive que les fausses promesses. Nous sommes sincères sur les limites de ce que nous proposons et assumons de ne pas être parfait.

Nous acceptons aussi de ne pas plaire à tout le monde. Quitte à prendre parfois des risques commerciaux ! Nous nous interdisons aujourd’hui de vendre nos produits sur Amazon ou de référencer des marques dont les engagements ne sont pas assez convaincants. Ce sont des actes inspirants qui renforcent la confiance avec nos clients. Enfin, nous appliquons à notre organisation ce que nous exigeons de nos fournisseurs et prestataires.

Lire aussi I Bona fidé, la bonne influence au cœur du débat

Mais ne faut-il pas parfois faire consensus pour créer de l’adhésion ?

La communication d’Altermundi se veut positive et inspirante ! Il ne s’agit pas de se mettre en opposition. Il faut informer, expliquer, sensibiliser pour accompagner la transition vers une consommation responsable.

La dimension pédagogique est indissociable de notre activité commerciale. Fashion Revolution pour sensibiliser à la mode éthique, Quinzaine du commerce équitable… les animations que nous déployons tout au long de l’année dans nos boutiques s’inscrivent dans une logique de sensibilisation des publics. Sur notre site web, la vente de produits est systématiquement associée à des articles sur leur provenance et leur production. Notre objectif : fournir un contenu informatif et inspirant pour apprendre à mieux consommer.

C’est en menant à bien cette mission d’information et de sensibilisation que nous construisons et fidélisons notre audience dans le temps.

Thibaut Ringo

Lire aussi I Oxybul, un bel exemple de stratégie de contenu militant

Médias, réseaux sociaux, sites web, webinars, podcasts… Comment faire passer les messages efficacement dans la jungle des canaux de communication ?

Notre objectif est de permettre à nos clients de faire des achats éclairés en toute confiance. Pour cela, nous attribuons des fonctions claires à chacun de nos canaux de diffusion.

Nos 12 boutiques à Paris et Vincennes nous permettent de collecter des informations utiles pour comprendre les attentes des clients et constituer des bases de données qualifiées qui enrichissent notre communication digitale. Elles sont pensées comme des lieux de vie plutôt que des espaces de vente. Nous y développons une relation de proximité et de confiance avec une grande part d’accompagnement et de conseil.

En symétrie, le site de vente en ligne altermundi.com met à la disposition des internautes des contenus pratiques (fiches produits, tendances, portraits de fournisseurs et partenaires) et inspirationnels. La newsletter que nous adressons à nos 75 000 abonnés une fois par semaine vient compléter ce dispositif informatif.

Nos clients réalisent ainsi leurs achats en toute conscience, en ligne ou dans les magasins. Le site web constitue une passerelle incontournable vers nos points de vente : 90 % de nos clients nous rendent visite sur internet avant d’aller en magasin.

Quant aux réseaux sociaux, ils sont utilisés dans leur fonction communautaire originale. Ils ont une vocation inspirationnelle et mobilisatrice plus que commerciale. Nous en faisons un usage raisonné qui sert nos valeurs écologiques et sociétales.

À l’heure où toutes les marques font la course pour une communication plus « verte », vous êtes plutôt sprinter ou coureur de fond ?

Nous nous classons définitivement dans la catégorie des coureurs de fond. Les opérations coup de poing, ce n’est pas vraiment notre truc. Nous sommes plutôt dans la mobilisation que dans le militantisme. Nous communiquons pour fédérer notre communauté (clients, fournisseurs, collaborateurs) sans notion de jugement ou de culpabilité.

Un exemple : nous sommes membre fondateur du Green Friday, qui se déroule le même jour que le Black Friday et qui dénonce la surconsommation. Chaque année, le dernier vendredi du mois de novembre, nous organisons des ateliers de sensibilisation à la consommation responsable dans nos boutiques. Ce jour-là, pas de remises ni de soldes mais 10 % de notre chiffre d’affaires reversés à l’association HOP qui lutte contre l’obsolescence programmée.

Cette initiative regroupe différentes structures engagées pour la promotion de la consommation responsable. C’est un moment de solidarité et une manière de montrer la voie sur d’autres manières de consommer.

Vous êtes personnellement investi à la direction générale d’Altermundi depuis une dizaine d’année. Quelle est votre définition d’un entrepreneur engagé ?

Quand je suis sorti d’école de commerce, j’avais écrit un mémoire sur la consommation responsable qui montrait que la transformation était en marche. Mais je ne pensais pas que cela se généraliserait.   Depuis quinze ans, je suis au service d’un projet d’entreprise qui a du sens :

Faire prendre conscience qu’il n’est pas nécessaire de toujours plus consommer pour être heureux et permettre à chacun de vivre dignement de son travail, sur toute la planète.

Thibaut Ringo

C’est cela être un entrepreneur engagé, œuvrer pour mettre l’efficacité économique au service de l’intérêt général. Cette mission intègre une notion de plaisir qui participe d’un équilibre personnel et sociétal et qui répond aux aspirations des nouvelles générations. C’est une ambition de carrière pour un avenir plus éclairé et plus solidaire.

Les 5 fondamentaux d’Altermundi

  • Être sincère sur les limites de ce que nous proposons
  • Fournir un contenu informatif et inspirant pour apprendre à mieux consommer
  • Fédérer notre communauté sans notion de jugement ou de culpabilité
  • Appliquer à notre organisation ce que nous exigeons de nos fournisseurs et prestataires
  • Permettre à nos clients de faire des achats éclairés en toute confiance

Altermundi en chiffres

  • Filiale du groupe SOS, 1ère entreprise sociale en France
  • 9 millions d’€ de chiffre d’affaires
  • 60 salariés
  • 100 marques référencées en ligne
  • 12 points de vente

A lire sur le même sujet :

A lire sur le même sujet

Michelin : quand le digital aide à consommer moins

« La transformation digitale, c’est 95 % d’humain et 5 % de technologie ! ».  Pour accompagner ...

Read More back-arrow

L’authenticité, clé d’une campagne de recrutement réussie

Les techniciens : une cible RH volatile, particulièrement difficile à recruter dans un secteur aussi ...

Read More back-arrow

HAIR Confidential, l’expérience de marque by René Furterer

Cette année, avec l’arrivée de sa nouvelle directrice de la communication, Corinne Bourgela, René Furterer ...

Read More back-arrow