Business

Création de contenu marketing : les ingrédients qui font vendre

Création de contenu marketing : les ingrédients qui font vendre
Temps de lecture : 3 min -

Au quotidien, nous sommes exposés à une avalanche de contenus, dont beaucoup passent à la trappe. Combien de newsletters attendent d’être ouvertes dans votre boîte mail ? Combien de podcasts, de lives Instagram ou d’articles de blog n’ont pas retenu votre attention ? Un nombre astronomique ? Pourtant, la création de contenu est loin d’être vaine quand on préfère la qualité à la quantité. Avec quelques ingrédients, il est encore possible de vous démarquer, d’attirer, de convertir et de fidéliser.

Sommaire

1. Cibler les attentes de vos audiences cibles pour trouver des idées de contenu pertinent

Ne pas créer du contenu dans le vide, c’est accepter de ne pas parler de votre offre. Du moins dans un premier temps. Ce que veulent vos audiences (des prospects aux clients), c’est une expérience, une histoire, et surtout qu’on réponde à leurs attentes. Il faut donc, en tout premier lieu, s’intéresser à leurs besoins, leurs problèmes, leurs aspirations pour trouver des sujets, mais aussi des formats de contenus à diffuser tout au long du funnel. Les contenus prétextes sans supplément d’âme sont à bannir : place aux contenus affinitaires qui apportent une réelle valeur ajoutée ! Ces derniers permettent de capter l’attention de vos cibles pour, ensuite, les conduire jusqu’à votre offre.

La marque américaine de cosmétiques Glossier oriente par exemple sa stratégie de content marketing autour des attentes de ses clientes, avec une bonne dose de storytelling. Grâce au blog Into the Gloss proposant des témoignages, des conseils beauté ou des actualités, la fondatrice Emily Weiss a fédéré une véritable communauté (plus d’un million de visiteurs uniques sur le blog par mois, 2,7 millions d’abonnés sur Instagram…), qui lui a ensuite permis de développer son business via un e-shop.

2. Faire matcher vos idées de contenus avec des requêtes Google

Inutile de produire du contenu en masse pour vous positionner sur tout un tas de mots clés. Si ces derniers ne sont pas recherchés par vos cibles, vos contenus ne seront pas vus par les bonnes personnes (voire pas vus du tout) et vos chances de convertir s’amenuisent. Notre conseil : faites mieux, avec moins. À partir de vos thématiques et idées de sujets, construisez un champ sémantique SEO (un mot clé principal et des mots clés secondaires pour chaque contenu).

Afin de vous faire gagner du temps, des outils comme Semrush permettent d’identifier le nombre de recherches par mots clés, d’obtenir des suggestions de termes associés, d’aller voir ce que fait la concurrence et même de filtrer par zone géographique pour coller le plus possible à vos cibles.

Petit truc en plus : mettez-vous dans la peau de vos publics et demandez-vous de quelle façon ils parlent, quels mots ils emploient, quelle tournure de phrases ils utilisent, etc.  

3. Organiser la production du contenu à l’aide des bons outils et des bonnes personnes

C’est là qu’intervient le calendrier éditorial (ou plan de content marketing). Son objectif : ra-tio-na-li-ser. En fonction de la saison et des marronniers, de vos campagnes et lancements produit, de l’actualité secteur… chaque contenu vient en son temps. Mieux vaut l’anticiper en l’inscrivant, non pas dans le marbre, mais dans un outil évolutif qui pourra être alimenté au fur et à mesure.

Autre ingrédient clé pour créer des contenus de qualité : faire appel à un rédacteur web. Capable de jongler entre storytelling, contraintes SEO et call to action pour convertir les leads, mais aussi de manier différents formats de contenu (article de blog, newsletter, livre blanc, vidéo, podcast, post réseaux sociaux…), sa mission est de rendre vos publications mémorables.

4. Jouer sur la déclinaison et le « recyclage » pour la diffusion

Là encore, inondez le web n’est pas forcément la meilleure option pour toucher vos cibles. Capitaliser sur un nombre limité de contenus de qualité et les diffuser largement peut se révéler tout aussi (si ce n’est plus) efficace. Par exemple, un seul et même contenu comme un livre blanc bien optimisé pour plaire à vos publics et à Google peut être décliné sur plusieurs canaux : des articles de blog, des capsules Facebook ou LinkedIn, un support de masterclass…

Pour une approche encore plus responsable, vous pouvez aussi réutiliser vos contenus existants. C’est notamment ce qu’a fait Decathlon, lors du premier confinement, en lançant une série de courtes vidéos pour rappeler aux personnes en manque de sport que leur plateforme de cours en ligne gratuits était toujours accessible. Un bon moyen de faire du neuf avec du vieux, sans renoncer à l’efficacité du propos.

Vous souhaitez rédiger des contenus qui font vendre ?

Stratégie SEO, stratégie content marketing… Nous pouvons vous aider dans la rédaction web et dans l’optimisation de vos contenus.

A lire sur le même sujet :

Tags